Christopher Gérard et le brouillage des frontières génériques

Authors

  • Renata Bizek-Tatara University of Marie Curie-Skłodowska, Lublin

DOI:

https://doi.org/10.58221/mosp.v114i1.7522

Keywords:

French-speaking Belgian literature, Christopher Gérard, generic syncretism, belgitude, postmodernisme, Brussels

Abstract

Le présent article porte sur le syncrétisme générique dans les romans de Christopher Gérard, écrivain belge francophone (né en 1962). Aux Armes de Bruxelles (2009) s’apparente au guide littéraire, touristique et gastronomique et au récit de la quête de la mystérieuse Louise ; Porte Louise (2010) est un mélange d’un roman d’espionnage et d’un récit de voyage ; enfin Vogelsang ou la mélancolie du vampire (2012) constitue la synthèse du fantastique, du roman policier, du roman d’amour et du conte philosophique. Nous analysons l’aspect transgénérique des textes, ainsi que divers fonctions et enjeux de cette pratique scripturale de l’auteur, fasciné par l’hybridation postmoderne. L’étude démontre qu’en mélangeant différents genres et en sabotant leurs protocoles, l’écrivain fait du neuf avec du vieux et cherche ainsi à reconfigurer l’esthétique du roman et à le renouveler. Il détruit aussi la composante émotive des genres paralittéraires et, ce faisant, dépassionne efficacement l’aventure pour focaliser l’attention du lecteur sur le thème qui lui est particulièrement cher : Bruxelles, sa ville bien-aimée.

Downloads

Download data is not yet available.

Downloads

Published

2020-07-10

How to Cite

Bizek-Tatara, R. (2020). Christopher Gérard et le brouillage des frontières génériques. Moderna Språk, 114(1), 90–107. https://doi.org/10.58221/mosp.v114i1.7522

Issue

Section

Original Articles

Similar Articles

1 2 3 4 5 6 > >> 

You may also start an advanced similarity search for this article.